PETITES ECLIPSES

PETITES ECLIPSES
FANE/TEHY
Editeur : CASTERMAN
Collection : ECRITURES
Date de parution : 23/05/2007

[ean : 9782203396302]

17.00 €
Résumé
Six amis. Quatre jours et quatre nuits à passer ensemble, dans le sud, en attendant l'éclipse. Le bruit des rires et des retrouvailles. La vie, l'amitié, les espoirs, les rêves, le temps qui passe, les petits renoncements, les petites trahisons... Les fragilités. Petites éclipses Quelques jours avant la grande éclipse de soleil, six personnages quittent Paris pour aller vivre ensemble l'événement dans un gîte rural du sud de la France. Trois femmes, trois hommes. Tous ou presque sont trentenaires et amis de longue date, déjà un peu cabossés par la vie, mais avec des rêves et des désirs plein la tête. Quel précipité humain inattendu - au sens presque chimique du terme - ce huis-clos improvisé va-t-il finalement générer ? Nouveaux venus chez Casterman, Fane et Jim proposent ici, au format narratif d'un roman graphique, une manière de road-movie immobile dans la psyché individuelle et collective de leurs personnages. Tour à tour drôle, touchant, exubérant, une vraie découverte. Atypique, ce grand récit l'est aussi par son mode d'élaboration. Complices de longue date, ses deux auteurs se sont en effet rencontrés une fois par semaine, entre mai 2004 et janvier 2005, pour élaborer et développer ensemble un découpage crayonné, page après page, chacun étant "responsable" de trois des six personnages principaux. Ils co-signent ainsi la totalité du scénario et des roughs. Fane a finalisé seul le dessin des planches. Extrait du livre : (...) Fane : Jim délègue beaucoup. Mais pour ça, il doit être en confiance. Donc, soit tu es son clone, soit tu dois le convaincre (Et là, tu peux t'accrocher.) La seule solution, pour moi, était de l'amener à travailler d'une manière si différente, si déstabilisante, qu'il y perdrait tout repère, toute comparaison... et là, je le tenais !... Au début je l'ai vu venir : j'allais me taper tous les dessins ! Mais hors de question, pour moi, de rentrer dans ses boîtes : il a fallu être clair séance tenante. En bon fainéant qui en a vu d'autres, j'ai imposé mes règles : «OK, mais on dessine TOUS LES DEUX... et pas «style-genre, je me farcis tous les persos et toi les décors dunes du Sahel.» Ça c'était pour l'aspect technique et laborieux. Mais ça ne s'arrêtait pas là : «... On crée trois personnages CHACUN, répartis équitablement, et on S'INVESTIT dedans, sinon c'est pas la peine. Je serais les miens, tu seras les tiens. Entends par là que, si dans trois cases je réalise que tu parles de quelqu'un d'autre que de TOI, j'arrête tout. Attention : le sujet me tient à coeur, alors on fait du VRAI... on S'EXPOSE.» (J'aime bien faire mon galeux d'entrée de jeu, comme ça, si 'y a fâcherie, au moins personne aura perdu son temps.) Pour les personnages secondaires, on improviserait, on allait quand même pas se faire un contrat de mariage... (...) Entretien avec les auteurs

Ils pourraient vous plaire

Nos partenaires